L’intelligence émotionnelle au service de la réussite

Sans émotions, il est impossible de transformer les ténèbres en lumière et l’apathie en mouvement. Carl Gustav Jung

Pendant longtemps nous avons cru que la réussite d’un individu reposait sur ses seules compétences rationnelles. Alors pourquoi, à compétences intellectuelles égales, certains réussissent et d’autres pas ? A quel niveau se fait la différence ?

Nous savons aujourd’hui que l’intelligence émotionnelle permet de sublimer le potentiel d’une personne. En effet, l’intelligence théorique ne prépare pas l’individu à affronter les épreuves de l’existence et à saisir les opportunités qui se présentent.

L’intelligence émotionnelle permet de s’adapter aux situations, d’avoir une plus grande finesse de perception de ce qui se joue en nous et dans nos relations avec autrui. Cette conscience de soi nous permet de mieux gérer nos émotions et de comprendre nos peurs. Cela a des effets sur notre santé et sur notre bien-être. Cela influe aussi sur notre réussite personnelle et professionnelle, notamment par une meilleure capacité à faire des choix, à être dans la justesse des décisions de la vie.

Développer son intelligence émotionnelle est également d’une grande aide dans la résolution des conflits, le contrôle de notre impulsivité et la gestion du stress. C’est une force mentale qui nous soutient face au découragement, nous permet de développer une plus grande confiance en soi par la connaissance et l’acceptation de ce que nous sommes. C’est en faisant ce travail d’introspection que nous pouvons alors mieux comprendre les autres et construire des relations authentiques.

L’intelligence émotionnelle permet de développer des qualités comme la capacité de rebondir, l’initiative, l’optimisme et l’adaptabilité. C’est également une compétence précieuse dans la communication, la motivation, la prise de décision, l’estime de soi, et le leadership.

Cultiver son intelligence émotionnelle nous amène à nous libérer des fausses croyances, à nous affranchir des rôles appris, pour accéder à notre véritable liberté intérieure. Alors cessons d’être unijambiste, et apprenons à nous appuyer sur nos deux jambes cérébrales que sont le cerveau émotionnel et le cerveau rationnel !

Isabelle Laval

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :